Quel isolant intérieur choisir ?

Isolation

Il y a de nombreux facteurs à prendre en compte pour choisir la bonne isolation pour votre maison. L’un des plus importants est le climat dans lequel vous vivez.

Si vous vivez dans un climat froid, vous aurez besoin d’une isolation capable de garder votre maison chaude. Si vous vivez dans un climat plus chaud, vous aurez besoin d’une isolation capable de garder votre maison fraîche.

Il faut donc bien choisir son isolant thermique. Résistance thermique (R), épaisseur et le type de matériau doivent tous être pris en compte.

Voyons tout ceci de plus près.

Quel type d’isolant utiliser à l’intérieur ?

Tout d’abord, les isolants minéraux :

  • Laine de verre : c’est l’un des matériaux d’isolation les plus utilisés dans le monde. Il présente de bonnes performances thermiques, un faible coût et une durée de vie relativement longue.
  • Laine de roche : c’est un autre isolant qui offre des performances thermiques similaires à celles de la laine de verre.
  • Verre cellulaire : ce type d’isolant est moins cher que les autres mais peut avoir une durée de vie plus courte.
  • L’argile expansée : ce matériau naturel offre une isolation très efficace et un bon contrôle de l’humidité

Ensuite, il existe également des isolants naturels :

  • Liège : offrant une bonne performance énergétique et étant plus respectueux de l’environnement.
  • Fibres de bois ou de lin : bien qu’elles présentent une excellente résistance thermique, leurs propriétés de protection contre le feu sont plutôt limitées.
  • Le coton et la paille : ces deux matériaux offrent une bonne isolation mais peuvent ne pas convenir à tous les climats.
  • La ouate de cellulose : c’est un matériau écologique et recyclable.
  • La laine de chanvre : c’est l’un des isolants les plus écologiques, avec une très bonne résistance au feu et un bon pouvoir d’isolation acoustique.

Enfin, les matériaux synthétiques :

  • La mousse de polyuréthane : ce type d’isolant présente d’excellentes performances thermiques et acoustiques, mais il est inflammable et doit donc être utilisé avec précaution.
  • Le polystyrène expansé : ce matériau possède de bonnes propriétés d’isolation thermique et est relativement bon marché. Cependant, il n’est pas très durable et doit être vérifié régulièrement pour détecter tout signe de dommage.

Ainsi, lorsque vous choisissez la bonne isolation pour votre maison, assurez-vous de prendre en compte tous ces facteurs – conditions climatiques, valeur R et type de matériau – avant de prendre votre décision.

Quel est le meilleur isolant pour les murs ?

Parmi toutes ces solutions, laquelle est la plus adaptée à des murs intérieurs ?
La réponse à cette question dépend de plusieurs facteurs, notamment la zone climatique, les conditions d’humidité, la nature des travaux (rénovation ou construction), etc. 
Voici une liste des matériaux et des isolants les plus couramment utilisés pour les murs intérieurs :

  • La laine minérale : ce matériau est le moins cher de tous. Il est également très efficace, mais nécessite un certain entretien.
  • L’isolation en mousse pulvérisée : elle est relativement facile à mettre en œuvre, mais n’offre pas de bonnes performances d’isolation.
  • Le liège : il est très bon marché et possède d’excellentes propriétés d’isolation thermique (R = 4,5), mais il est sensible à l’humidité et doit être régulièrement entretenu.
  • Le polystyrène expansé : il s’agit du matériau de construction le plus couramment utilisé, car il est bon marché et possède un excellent rapport qualité/prix.

Généralement, la laine de verre et la laine de roche sont les isolants les plus utilisés. Soit projetée en vrac, soit appliquée en panneaux ou en rouleaux, la laine minérale reste une valeur sûre.

Pour des combles ou une toiture, quel isolant appliquer ?

Dans le cas de travaux d’isolation dans des combles, on privilégie l’isolation en ouate de cellulose, en laine de bois ou en fibre de lin.
Pour une toiture, le choix d’un isolant dépend principalement de la pente du toit.
La laine de verre est un excellent isolant, mais il n’est pas conseillé pour des toitures présentant une faible inclinaison (inférieure à 30°). En effet, le verre étant un matériau fragile, l’isolant risque d’être endommagé.
La laine de roche est un isolant très intéressant pour des toitures présentant une faible pente (entre 15° et 35°), car elle présente de bonnes performances thermiques et acoustiques.
Pour une toiture, l’idéal est d’opter pour un isolant présentant une résistance thermique supérieure ou égale à 3 ,7 m2.K/W.

Quel indice de résistance thermique R choisir pour votre isolant intérieur ?

La résistance thermique d’un isolant est une mesure de sa capacité à retenir un flux de chaleur. Elle est mesurée en unités de temps (secondes) pendant lesquelles le flux de chaleur à travers un mètre carré de l’isolant est égal à 1 watt.

Plus la résistance thermique est élevée, plus le flux de chaleur à travers l’isolation est lent. Ainsi, plus la valeur R d’un isolant est élevée, plus il sera efficace pour prévenir les pertes de chaleur.

Si on se réfère à la RT 2012, la résistance thermique d’un mur ou d’un plafond doit être comprise entre 4,6 et 2,7 selon l’orientation, l’emplacement et l’épaisseur du matériau de construction utilisé.

Ainsi, lorsque vous choisissez votre isolation intérieure, assurez-vous de vérifier sa valeur R pour vous assurer qu’elle répond à cette exigence.

Quelle épaisseur d’isolant intérieur prévoir pour les murs ?

Cette question paraît anodine, mais une isolation par l’intérieur suppose une perte d’espace utile. Eh oui, si vous choisissez un matériau trop épais, vous risquez de perdre une partie de votre surface habitable.

C’est pourquoi l’épaisseur de l’isolant doit être choisie avec soin afin qu’il réponde à toutes les exigences en termes de résistance thermique et de performance énergétique sans prendre trop de place.

De manière générale, pour les murs, une isolation comprise entre 6 et 12 cm est recommandée.

En conclusion, lorsque vous choisissez une isolation intérieure pour votre maison, veillez à prendre en compte tous les aspects tels que la valeur R, le type de matériau et l’épaisseur avant de prendre une décision.

Bien isoler un logement ne s’improvise pas !

Isoler correctement c’est économiser de l’énergie et de l’argent sur le long terme. Assurez-vous d’avoir toutes les informations nécessaires avant de commencer votre projet afin de prendre une décision judicieuse pour votre maison !

Et si vous doutez, nous sommes là !

Et l’isolant faible épaisseur, est-il utile pour isoler par l’intérieur ?

Si vous recherchez une solution moins intrusive et plus légère, l’isolation en couche mince est une solution à envisager.

Ce type d’isolation est constitué d’une couche réfléchissante appliquée directement sur la surface de vos murs ou plafonds. Il crée une enveloppe qui contribue à réduire les pertes de chaleur.

Il est important de se rappeler que ce type d’isolant n’offre pas toujours les mêmes performances thermiques que les options plus volumineuses, et que son efficacité peut dépendre du climat dans lequel vous vivez.

L’isolation en couche mince peut être une option intéressante si vous cherchez un moyen rapide, facile et rentable d’améliorer l’efficacité énergétique de votre maison par l’intérieur. Toutefois, elle doit être utilisée avec prudence et combinée à d’autres types d’isolation pour des résultats optimaux.

Home-P

Nous sommes à votre service pour vous permettre de trouver les pro du bâtiments les plus sérieux et les plus compétents. Sérénité et confiance, voilà ce que nous entendons mettre en avant pour vos travaux.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter. Vous recevrez des offres inratables ainsi que des actualités utiles dans le cadre de travaux.