Quel est le meilleur isolant thermique à faible épaisseur ?

Rénovation

Une bonne isolation commence par le choix du bon matériau isolant. Si la laine minéral est souvent employée, ce n’est pas pour autant le meilleur isolant qui soit.

En réalité, à faible épaisseur, il existe des isolants plus efficaces : 

  • ouate de cellulose
  • laine de mouton
  • fibre de chanvre
  • bois de liège
  • fibre de bois
  • polystyrène

Ces matériaux naturels présentent des performances d’isolation bien supérieures à celles de la laine minérale, tout en étant respectueux de l’environnement. Donc, si vous recherchez la meilleure isolation thermique mince, optez pour l’un de ces matériaux naturels.

La résistance thermique avant l’épaisseur

S’il faut prêter attention à un point, c’est la résistance thermique. Elle est exprimée par le symbole R et plus elle est élevée, plus l’isolant sera performant.

L’efficacité d’un isolant dépend également de son épaisseur et de sa conductivité thermique, notée λ. En général, plus λ est faible, plus le matériau sera isolant.

Voici quelques matériaux d’isolation courants et leurs valeurs R correspondantes :

  • Fibre de verre 2,4 à 4 par 3 cm
  • Mousse rigide 3,6 à 8 par 3 cm
  • Papier bulle R-3 à R-4 par 3 cm
  • Feuille réfléchissante R-2,5 à R-5

Notez qu’une feuille réfléchissante ne représente qu’une fine couche de matériau, mais elle représente une barrière thermique comparable à plusieurs cm d’autres matières.

Le meilleur isolant thermique mince sera celui qui présente la valeur R la plus élevée par unité d’épaisseur. Toutefois, il est important de tenir compte des autres facteurs mentionnés ci-dessus, tels que la conductivité et la facilité d’installation. Si vous gardez ces facteurs à l’esprit, vous serez en mesure de choisir le meilleur isolant thermique mince pour vos besoins.

Quelle épaisseur appliquer de quel matériau appliquer sur vos murs ?

Tout va dépendre du mur, de son état et de l’orientation de votre logement. En général, vous avez besoin d’une couche d’isolation de 14 à 18 cm pour un mur extérieur. Vous pouvez y parvenir en appliquant une couche de 6,5 cm de mousse rigide, suivie de 4,5 cm de fibre de verre ou de laine de roche.

Pour un mur à ossature bois, vous pouvez installer 3,5 cm de mousse rigide, suivis de 2,5 cm de fibre de verre. Il est également possible d’isoler vos murs par l’intérieur en installant des panneaux ou en soufflant de l’isolant dans les cavités.

Le type d’isolation que vous choisirez dépendra de votre budget, de l’accessibilité de vos murs et de vos préférences.

Attention aux ponts thermiques

Qu’on parle de menuiseries (fenêtres, baies vitrée, portes) ou de combles, tous ces points peuvent représenter de potentiels ponts thermiques.

En d’autres termes, ce sont des points où les pertes de chaleur sont plus importantes. C’est pourquoi il est essentiel de les isoler correctement afin de limiter les pertes de chaleur.

  • Pour les combles : 40 cm d’isolation est le minimum pour limiter la consommation de chauffage à 50 kWh/m2/an.
  • Pour les murs : 14 à 18 cm d’isolation est le minimum pour limiter la consommation de chauffage à 50 kWh/m2/an.
  • Pour le sol : 10 cm d’isolation est le minimum pour limiter la consommation de chauffage à 50 kWh/m2/an.

Pensez à la toiture

Si l’isolation des combles permet de pour réduire les pertes de chaleur, l’isolation de la toiture joue également un rôle important.

En effet, une bonne isolation de la toiture permet de réduire la consommation de chauffage de 30%.

Le choix du bon matériau est encore une fois crucial. En effet, il existe des matériaux isolants qui sont plus adaptés aux toitures que d’autres.

Par exemple, vous pouvez opter pour :

  • Les panneaux de mousse rigide
  • La mousse en spray
  • Les feuilles de mousse
  • L’isolation en couverture

Ces matériaux vous permettront d’isoler efficacement votre toit et de limiter les pertes de chaleur.

Quelle densité d’isolation appliquer dans les combles ?

Pour un pour une bonne isolation, il est conseillé d’utiliser un isolant d’une densité de 30 kg/m3. Cela évitera à l’isolant de se tasser avec le temps et de perdre son efficacité.

Pensez au pare-vapeur :

A priori anodine, la vapeur d’eau peut causer de graves problèmes si elle n’est pas correctement contrôlée. En effet, l’humidité peut se condenser et entraîner la formation de moisissures. D’où l’importance d’installer un pare-vapeur.

Le pare-vapeur doit être installé du côté chaud de l’isolant et doit être étanche à l’air et à l’eau. S’il n’est pas correctement installé, il peut provoquer des pertes de chaleur, de la condensation et des moisissures.

Pour les toitures, il est également nécessaire d’avoir un écran sous le toit et, absolument, une lame d’air d’au moins 3 cm pour ventiler par l’extérieur, entre la couverture et l’isolant.

Ces mesures vous permettront d’éviter la condensation et les moisissures.

Quels sont les avantages de l’utilisation d’un isolant thermique mince ?

L’utilisation d’une isolation thermique mince présente de nombreux avantages, notamment

  • Une réduction des coûts de chauffage et de climatisation
  • Amélioration du confort de votre maison
  • Prévention de la condensation et de la formation de moisissures
  • Réduction de la pollution sonore.
  • Amélioration de la durabilité de la structure de votre maison.

Le prix des travaux change si l’isolant est fin ?

A vrai dire, le prix des travaux sera plus ou moins le même, que vous choisissiez une isolation mince ou épaisse. La seule chose qui change est l’épaisseur de l’isolant lui-même. Donc si vous cherchez à faire des économies, l’isolation mince est la meilleure solution !

Dans tous les cas, pensez que le prix de vos travaux sera amorti par les économies d’énergie réalisées.

Home-P

Nous sommes à votre service pour vous permettre de trouver les pro du bâtiments les plus sérieux et les plus compétents. Sérénité et confiance, voilà ce que nous entendons mettre en avant pour vos travaux.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter. Vous recevrez des offres inratables ainsi que des actualités utiles dans le cadre de travaux.