Comment isoler un sol ?

Isolation

Isoler le sol d’une maison est essentiel si l’on souhaite que cette dernière conserve sa chaleur et que l’on obtienne des économies d’énergie.

Le sol a la propriété de stocker la chaleur qui provient de l’environnement extérieur, ce qui peut permettre d’obtenir un certain confort thermique à l’intérieur du logement. Cependant, cette isolation peut également être à l’origine d’importantes déperditions thermiques si elle ne s’effectue pas correctement.

Dans ce domaine, il est conseillé de demander des conseils à un professionnel afin de bien isoler le sol et en tirer un maximum de bénéfices.

L’isolation du sol : quelle est son importance ?

L’isolation de sol est essentielle car elle permet d’améliorer le confort thermique et acoustique d’un logement, mais aussi et surtout de réduire les coûts liés à la consommation énergétique. En effet, une bonne isolation thermique du sol est capable de réduire la facture d’énergie, et ce, dans des proportions pouvant aller jusqu’à 30 %. Cette isolation contribue aussi à l’amélioration de l’efficacité énergétique de l’habitation, ce qui est primordial si l’on désire se conformer aux normes environnementales actuelles.

Comment améliorer l’isolation du sol ?

L’isolation du sol peut se faire de deux manières : en le faisant par le dessus ou par l’intérieur. Il est important de bien prendre en considération ses besoins et ses capacités avant de choisir la méthode la plus adaptée à ses attentes et à son budget. Voyons de plus près comment pouvons-nous isoler un sol.

Isolation des sols par le dessus :

Cette méthode est pratique car elle permet d’isoler un sol sans avoir à effectuer des travaux trop importants. Elle consiste à recouvrir le sol existant avec un isolant spécial. Il est également possible de poser un revêtement de sol spécialement conçu pour l’isolation thermique et acoustique des sols.

  • Isolation thermique des sols par des revêtements parquet, vinyle ou carrelage.
  • Isolation acoustique des sols par des plaques de liège expansé ou par des panneaux acoustiques.
  • Isolation en profondeur des sols par des laines minérales.
  • Isolation thermique et acoustique en même temps des sols avec panneaux isolants multiusage.

Isolation des sols par l’extérieur :

Cette méthode est plus complexe à mettre en place et représente certainement le seul cas où des travaux trop importants sont nécessaires. Elle consiste à poser sur le sol et les murs une couche supplémentaire d’isolant.

  • Installation d’isolants sous forme de panneaux ou de poudres sur le sol et les murs.
  • Pose d’un système de drainage pour empêcher l’accumulation de l’humidité.
  • Utilisation de matériaux d’isolation naturels (laine de lin ou chanvre).
  • Utilisation des matériaux d’isolation synthétiques comme la mousse polyuréthane ou la laine de verre.
  • Pose d’une chape isolante flottante pour améliorer l’isolation thermique.

On considère comme isolation par l’extérieur, l’isolation du plafond d’un garage par exemple, qui se trouve sous une pièce à vivre. En isolant cette partie du bâti, vous isolez les volumes supérieurs de l’habitation.

Isolation des sols par l’intérieur :

Cette méthode est idéale pour isoler un sol existant puisqu’elle nécessite peu de travaux. Elle consiste à poser des panneaux isolants spécialement conçus pour l’isolation thermique des sols sur le sol existant.

  • Isolation thermique des sols avec des panneaux ou des rouleaux.
  • Pose d’une dalle flottante avant la pose des panneaux isolants.
  • Utilisation de différents matériaux d’isolation, tels que la laine de verre, la laine de roche, le liège expansé, la ouate de cellulose ou les panneaux isolants multiusage.
  • Installation d’un revêtement de sol pour terminer les travaux.

Isolation d’un sol par dessous :

Cette méthode est la plus complexe et nécessite la pose de matériaux d’isolation sous le sol existant ou la pose d’une dalle flottante. Elle convient parfaitement pour l’isolation d’un plancher sur une pièce chauffée et/ou un sol chauffant. Elle permet d’améliorer l’isolation calorifique, la résistance à la compression et la réduction des bruits aériens et des bruits de plancher, en plus d’améliorer l’hygrométrie dans la pièce.

  • Installation d’une membrane d’isolation, pour protéger l’isolant et renforcer l’étanchéité à l’air.
  • Utilisation de laines minérales ou de matériaux d’isolation naturels tels que le liège, la ouate de cellulose, l’ouate de lin ou la fibre de bois.
  • Pose d’une dalle flottante en ciment armé pour améliorer l’isolation thermique et acoustique du sol.

La présence d’un vide sanitaire suppose des contraintes particulières :

La présence d’un vide sanitaire ne peut pas être envisagée dans tous les bâtiments. En effet, l’isolation des sols est soumise à de nombreuses règles et réglementations. Il est important de les connaître avant d’envisager la pose d’un sol en plancher sur vide sanitaire.
Le vide sanitaire est un espace situé entre le sol naturel et un niveau inférieur. Il permet de réaliser des économies d’énergie en isolant le sol du logement du sol extérieur, ce qui améliore les performances thermiques et acoustiques. 

Il est tout à fait possible de créer un vide sanitaire dans des maisons anciennes. Il faut néanmoins veiller à ce que l’humidité du sol ne pénètre pas par les fondations, ce qui pourrait entraîner de graves désordres dans la structure de l’habitation.
La création d’un vide sanitaire est également obligatoire pour les maisons neuves, en cas de modification du bâtiment ou d’agrandissement important par exemple.

Quel est le prix d’une bonne isolation au sol ?

Le prix d’une isolation de sol peut varier en fonction des matériaux utilisés, des travaux à effectuer ainsi que des dimensions de la pièce. Néanmoins, on peut estimer que le budget d’une bonne isolation thermique d’un sol peut tourner autour des 10 € à 15 € du mètre carré, ce qui fait environ 200 € à 300 € pour une pièce de 10 m².

Quelles aides financières pouvez obtenir pour l’isolation du sol ?

Il est possible d’obtenir des aides financières pour le financement des travaux d’isolation d’un sol. Les principaux organismes qui proposent des aides et des subventions pour l’isolation thermique des sols sont :

  • La prime Energie Monexpert : cette prime est destinée aux propriétaires et locataires d’un logement qui souhaitent effectuer des travaux d’amélioration de l’efficacité énergétique d’une habitation. La prime est versée une fois les travaux achevés.
  • Maprimerénov’ : cette prime est octroyée aux ménages qui souhaitent effectuer des travaux d’amélioration énergétique. Elle peut prendre en charge jusqu’à 30 % du montant total des travaux.
  • L’éco-prêt à taux zéro : ce prêt à taux zéro est destiné aux ménages souhaitant effectuer des travaux d’amélioration énergétique. Il est remboursable sans intérêt sur une période étalée jusqu’à 10 ans.
  • La TVA à taux réduit : de nombreux dispositifs de subvention sont mis en place pour les ménages qui effectuent des travaux d’amélioration énergétique. L’un de ces dispositifs consiste à bénéficier d’une TVA à taux réduit sur certains matériaux utilisés pour les travaux.

Ainsi, il est possible de bénéficier d’une aide financière si l’on souhaite effectuer des travaux d’isolation du sol d’une maison. Mais avant de se lancer, il est important de bien prendre en compte les objectifs à atteindre, les capacités et le budget .

Home-P

Nous sommes à votre service pour vous permettre de trouver les pro du bâtiments les plus sérieux et les plus compétents. Sérénité et confiance, voilà ce que nous entendons mettre en avant pour vos travaux.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter. Vous recevrez des offres inratables ainsi que des actualités utiles dans le cadre de travaux.