Charpente traditionnelle : quelles normes et dtu ?

Des pro au service de votre maison

Une charpente bois traditionnelle est un élément architectural très important qui doit respecter des normes spécifiques. Pour ce faire, le propriétaire d’un logement peut se référer aux DTU – ou Document technique Unifié – pour connaître les exigences relatives à la charpente en bois. Il s’agit de documents techniques qui définissent les caractéristiques de différents matériaux destinés à être utilisés dans des constructions.

On trouve une variété de documents DTU pour le bâtiment, mais certaines unités spécifiquement traite des charpentes. Le DTU n°31.2 est destinée aux charpentes bois. Les normes indiquent la manière dont une charpente en bois doit être construite et spécifient les traitements chimiques et les mesures à prendre pour prévenir la destruction par l’humidité.

Afnor et normes européennes

Le DTU 31.2 repose sur des conventions générales fixant le cadre de tous les documents technologiques en matière de construction, comme celles établies par l’AFNOR (Association française de normalisation) et EN (European Norm). Ces organisations proposent une série de recommandations techniques visant à améliorer la qualité des matériaux et produits employés dans la construction, ainsi que leur fonctionnalité.

Caractéristiques d’une charpente traditionnelle

Une structure conforme au DTU 31.2 doit être solide et stable, réalisée avec des pièces ad hoc pour garantir sa durabilité et sa sûreté. Une attention particulière est accordée aux sections transversales, afin que chaque section soit suffisamment résistante pour supporter la charge sans risques.

L’épaisseur des matériaux, les éléments qui le composent et le type de bois utilisé sont tous contrôlés et doivent être conformes aux spécifications pour être certifiés par le DTU. La charpente traditionnelle peut être réalisée avec une variété de matériaux différents, mais elle est généralement fabriquée en bois. Différents types de bois sont disponibles.

Normes à respecter pour une charpente traditionnelle

Les normes relatives à la charpente bois définissent la forme et l’orientation des pièces, ainsi que les sections transversales admissibles ou les classes de recouvrement des produits appropriés à l’utilisation. Elles incluent également des critères relatifs aux fixations et au dispositif d’assemblage. Les DTU répertorient également un certain nombre d’autres considérations telles que la mise en œuvre, la prise en compte du facteur climatique et l’espacement entre les pièces.

Matériaux visés

Le document technique unifié 31.2 signale les principes de conception concernant :

  • Les poutres principales: ces pièces portent le poids principal, ce sont donc celles sur lesquelles il convient de se focaliser;
  • Les membrures secondaires: Cest-à-dire ceux qui supportent plusieurs charges mais n’en partagent pas l’incidence majeure;
  • Les entraits: sont ceux qui distribuent le poids des poutres principales et des membrures secondaires sur les murs, et fournissent une résistance à la flexion aux autres pièces;
  • Les assemblages et fixations: Il s’agit des points où les différentes sections du bois sont reliées. Ceci est très important pour garantir la stabilité et l’étanchéité de l’ensemble.

Mise en œuvre : l’essentiel

Il existe de nombreuses méthodes pour assembler, fixer et sceller des pièces bois, y compris des méthodes complexes qui ne sont pas traitées par le DTU. Les normes et exigences concernant la charpente doivent être appliquées à chaque étape. Par exemple, les membrures secondaires et les entraits doivent être adaptés aux contraintes des poutres principales.

La conception globale de la charpente doit tenir compte du poids total qu’elle devra supporter ainsi que des facteurs liés à l’environnement extérieur, tels que le climat ou la proximité d’un point d’eau. Tous ces éléments combinés devraient aider à trouver le meilleur compromis entre solidité et poids.

Dimensions transversales

Le DTU reprend les tableaux indiquant les dimensions admissibles pour les sections transversales requises pour chaque type de charpente (ainsi que celles autorisées pour les fixations). Les propriétaires faisant eux-mêmes ce genre de travail peuvent donc vérifier qu’ils respectent ces indications.

Types de bois

Les matériaux employés pour la fabrication d’une structure en bois peuvent être composés soit uniquement de résineux (pins ou sapins), soit uniquement de feuillus (chêne ou hêtre), ou encore mélangés. Les différents types de bois offrent une variété de caractéristiques qui déterminent leur utilisation ; certaines espèces résistent mieux que d’autres à l’humidité et prennent moins facilement l’humidité ; certaines résistent aux termites et autres animaux nuisibles ; d’autres ont une très bonne résistance aux chocs… De plus, le choix des essences dépendra généralement davantage du budget disponible que des objectifs spécifiques.

Tolérances

Les constructeurs doivent se conformer aux valeurs de tolérance pour les sections transversales prévues par le DTU. Les tolérances permises sont liées à la largeur et à l’épaisseur des matériaux, ainsi qu’à la résistance et à la qualité mécanique des produits. Ces tolérances concernent également le type de bois et son orientation dans l’espace.

Notions sur les dtu charpente et nf

Le DTU 31.2 couvre les exigences techniques à respecter pour la construction d’une charpente bois, ainsi que les traitements nécessaires en cas de mise en œuvre dans un milieu intérieur ou extérieur. Une fois mise en place, la structure doit répondre aux spécifications du label NF (Norme française) et satisfaire aux normes prescrites.

D’autres protocoles à suivre pour les travaux de charpente

En plus des quelques considérations mentionnées ci-dessus, il est important que le propriétaire se renseigne sur d’autres paramètres relatifs à la nature et aux contraintes de son chantier. Ainsi, il est par exemple conseillé de connaître le type et le taux d’humidité du bois utilisés, ainsi que la classe d’emploi prévue pour l’ouvrage.

Les normes et dtu de la charpente bois :

La plupart des travaux relatifs à une charpente bois traditionnelle devront répondre au DTU 31.2. Ce document technique unifié définit les caractéristiques minimales requises pour l’utilisation des matériaux afin que la structure soit solide et durable. Il énumère également un certain nombre de règles relatives à l’assemblage et au dimensionnement des pièces, ainsi qu’à leur orientation, sans oublier les tolérances nécessaires.

Les normes nf de la charpente en bois :

De plus, si le propriétaire souhaite obtenir une certification NF ou CTC (Certification Technique Construction), il devra emprunter un autre chemin : celui des labels qualité NF. Dans ce cas-là, un organisme indépendant contrôle l’ensemble du processus mis en œuvre afin de garantir la sûreté et la robustesse du résultat final – ce qui ne peut être assurée par l’application seule des règles énoncées par le DTU 31.2.

Enfin, l’assurance est un autre facteur important à prendre en considération lors de la mise en place d’une charpente bois. Les propriétaires peuvent souscrire une assurance sur les travaux réalisés par leurs soins pour protéger leur bien et couvrir toute difficulté qui pourrait éventuellement arriver.

Rester vigilant et se référer aux normes et dtu est donc essentiel si vous souhaitez rénover ou changer votre charpente bois ; la qualité de votre travail passera avant tout par le respect des exigences. Les DTU sont là pour guider les propriétaires dans leurs choix et garantir que les travaux soient faits selon les standards.

Home-P

Nous sommes à votre service pour vous permettre de trouver les pro du bâtiments les plus sérieux et les plus compétents. Sérénité et confiance, voilà ce que nous entendons mettre en avant pour vos travaux.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter. Vous recevrez des offres inratables ainsi que des actualités utiles dans le cadre de travaux.